Tout savoir sur les newsletters…

Communiquer avec vos clients est important: des compagnies sur le web comme Groupon tirent quasiment l’essentiel de leur revenu grâce aux newsletters.

La communication directe via email avec l’internaute est beaucoup plus puissante que tous les autres canaux pour créer votre marque, la consolider et l’institutionnaliser auprès de votre audience.

Pour toutes les sites qui se lancent sur internet, récupérer les adresses mail des internautes est important pour faire croitre rapidement une audience: autant soigner votre newsletter.

Voici quelques conseils pour réussir votre newsletter.

Du contenu intéressant en priorité pour votre newsletter

Si le contenu est roi sur Internet, il l’est d’autant plus quand il s’agit de newsletter. Vous vous apprêtez à envoyer régulièrement des informations à une personne qui vous a témoigné sa confiance en vous donnant son adresse mail. Cette personne attend de l’information, des offres intéressantes, bref du contenu suffisamment pertinent pour elle pour lui donner envie de continuer l’expérience avec vous.

On distingue plusieurs types de newsletters:

les newsletters à caractère informatif. Ces newsletters sont du type derniers updates et envoi des derniers articles, comme c’est le cas pour reportingbusiness.fr. Cela permet à l’internaute un certain confort -il n’a pas à faire d’effort particulier pour recevoir ses derniers articles, donc pas besoin de passer par des flux RSS ou de visiter chaque matin votre site à partir des favoris votre site -ce qui peut se révéler particulièrement pénible: personnellement, combien de fois par semaine faîtes vous l’effort d’aller passer en revue tous les sites internet qui sont présents dans votre barre des favoris? C’est exactement la même chose.

La newsletter à caractère informatif est aussi celle envoyée par un programme du type plateforme d’affiliation, adsense: vous recevez à une fréquence définie et à heure quasiment régulière une newsletter vous indiquant vos résultats sur une période donnée. L’information n’est souvent dans ce cas pas du texte mais est présentée sous forme d’un tableau html basique. Une lecture rapide est possible vous donne la tendance sur un programme. Il s’agit simplement de vous envoyer des informations utiles sur un programme auquel vous avez souscrit, comme par exemple avec le système Google Alert.

La newsletter à caractère promotionnel. C’est typiquement la  newsletter d’un e-marchand du type Amazon ou Groupon. Cette newsletter possède un caractère informatique mais elle attend de votre part un call-to-action plus fort que dans la newsletter à caractère informatif. Cette newsletter est souvent présentée avec une mise en forme particulièrement travaillée et on retrouve le mêmes mots du type: « Pour les fêtes… », »c’est le moment où jamais… », « profitez exceptionnellement de… », « prix cassés… ». C’est typiquement la newsletter envoyée par les voyagistes pour les périodes de vacances.

La newsletter à caractère « exceptionnel ». Typiquement le cas d’un mail envoyé pour un lancement de produits ou une invitation à tester un nouveau service. Vous n’êtes pas ciblé par une communication régulière comme dans les deux cas précédents. Ce type de communication vous arrive alors que vous ne vous y attendez pas.

Une newsletter… à quel moment?

Le choix dans la date et l’envoi d’une newsletter est une science. le taux d’ouverture va varier selon le moment de sa réception par l’internaute. Vous décidez d’envoyer une newsletter vers 17h alors que vos produits concernent des produits pour enfants? mauvaise pioche, les mamans sont allées récupérer leurs enfants à l’école. Le mail sera de toutes les façons stocké dans leur boîte mail, mais il est fort probable qu’il ne sera lu que le lendemain matin, noyé dans une masse de courriers et que donc il passera inaperçu.

Connaissez vous les heures de connexion à votre site de vos internautes? A quel moment de la journée consultent-ils le plus de pages? Même question pour le moment de la semaine de la connexion.  Connaître ces informations vous permettra d’optimiser l’envoi de votre newsletter.

Vous pouvez aussi réaliser des tests et comparer les taux d’ouverture d’une même population cible en faisant varier le moment de l’envoi de l’email. Il vous suffit pour cela de séparer en deux parties égales en nombre la population ciblée et de changer l’heure d’envoi de l’email. Si les populations ciblées présentent les mêmes caractéristiques et ont a priori la même appétence pour votre produit, le biais devrait être réduit.

Quelle est la fréquence optimale de l’envoi de votre newsletter?

A ce niveau là, il n’y a pas de règle. Tout dépend de ce que vous avez à dire. Par défaut, des programmes comme Facebook ou Linkedin envoient autant de mails par jour qu’il peut se produire d’événements pour un compte donné. Un ami devient ami avec quelqu’un ? un email pour vous prévenir. Un tel change de profession et actualise son profil? Un email pour vous prévenir.  Vous avez la main pour sélectionner et configurer cet envoi de mails directement sur votre compte. Ces sociétés préfèrent inonder l’internaute, ce sera à lui de choisir ou non de réduire la fréquence d’envoi.

Le problème se pose dans tous les autres cas, là où l’internaute n’a pas la main pour réduire sa fréquence de réception de mails. Dans tous ces cas, un équilibre doit être trouvé et cet équilibre passe forcément par le contenu sur lequel vous souhaitez communiquer. Cela peut sembler évident, mais si vous n’avez rien à dire, inutile de vous forcer à envoyer un email.

L’avantage des newsletters à caractère informatif de type reporting est que vous allez pouvoir communiquer à une fréquence plus facilement déterminable, généralement pour un reporting de 1 à 2 fois par semaine.

Passez les problèmes techniques

Les problèmes techniques sont un véritable casse-tête pour tout webmarketeur.On distingue plusieurs types de problèmes techniques pour l’envoi d’une newsletter.

Votre email doit être le plus simple possible en terme d’intégration. Évitez les images trop nombreuses, les designs trop fantaisistes, tout ce qui peut être un problème pour lire dans une boîte mail.

Concernant le spam, quelques règles existent:

  • respecter un ratio image / texte dans le corps du mail. Intégrer plus de photos que de textes est le propre des spammeurs. Donc attention.
  • Utilisez de préférence du full texte plutôt que du html. Comme expliqué sur ce site, combien de mails sont ouverts mais jamais lus du fait du problème d’image?
  • La largeur ne doit pas excéder les 680 pixels de large, sinon cela risque de créer un problème de lecture dans le navigateur pour le client.
  • Évitez les effets de type Javascript, css… toutes ces techniques risquent de faire planter l’email
  • D’une façon générale, faîtes attention à ne pas envoyer un mail trop lourd sous peine de lenteur pour le client et d’un grand risque de filtrage en spam.
  • Utilisez les balises « alt » pour notifier aux internautes ce qui se cachent derrière vos images et leur donner envie de cliquer sur votre mail.

Faîtes un titre accrocheur pour booster vos taux d’ouverture

Les principaux problèmes résident dans le fait de faire cliquer l’internaute sur votre newsletter ou non. Lorsque celui-ci consulte sa boîte mail, vous êtes en concurrence avec de nombreux mails promotionnels.

Le rôle d’un titre accorcheur est de pousser l’internaute à ouvrir la newsletter.

Donc quelques rappels:

  • Le titre de votre newsletter ne doit pas contenir la totalité du message de votre mail
  • Évitez les titres trop longs
  • Préférez une entrée en matière du type « 6 conseils pour… »
  • Mettez le nom si possible de la personne dans le titre pour donner un effet de personnalisation du mail
  • Évitez les points d’exclamation (spam) et certains mots comme « argent » (une première liste se trouve être disponible ici)

Il n’existe pas de règles d’or pour les newsletters, chaque société doit tester et apprendre au fur à mesure. Certains conseils sont de bon sens et dîtes vous que si à la place de celui qui va recevoir votre newsletter, vous n’êtes pas convaincu de son intérêt, c’est qu’il y a matière à amélioration.

Découvrez notre séléction de produits pour les particuliers et professionnels.