Le secret pour booster les taux de clics de vos campagnes de mail

Vous savez ce qui fait la différence entre une mail qui finira dans la boite de spam et un mail qui donnera envie de répondre?

Il s’agit de la même différence entre un article lu sur un article et un article qui restera sans commentaires.

Quand vous parlez à vos clients, la recette miracle existe: parlez-leur d’eux et de leurs problèmes.

Le mauvais vendeur est obsédé par ses chiffres de vente et ne pense qu’à conclure la vente. Le bon vendeur est obsédé par ses chiffres de vente, ne pense qu’à conclure la vente mais sait parler à ses clients en les écoutant et en sachant présenter son produit comme une solution à leur problème.

Quand vous parlez à vos clients, ne leur parlez pas de votre produit ou de votre entreprise. La communication des entreprises est souvent lechée et très souvent inintéressante. Pourquoi? Tout simplement parce que les mots utilisés ne vous parlent pas.

 

Essayez de suivre ces conseils:

  • Déclenchez un problème dans votre mail. Le titre de l’offre doit être accrocheur. Cela peut aller d’un paradoxe à un point précis. Par exemple, quel titre de mail aura le taux d’ouverture le plus élevé: « Découvrez notre nouvelle offre X ou Y » ou « Le moyen le plus simple pour en finir avec… » ? le deuxième mail sera le plus efficace, sans aucun doute.
  • N’attaquez pas directement avec votre produit mais faites quelques lignes d’introduction sur leur problème. L’idée est de rédiger quelques lignes qui vont donner envie de cliquer sur la suite. Ne pas vendre tout de suite votre produit vous permettra d’augmenter votre taux de clic. Ce serait dommage de rentrer dans une relation commerciale alors que vous venez seulement d’attiser la curiosité de votre lecteur.
  • Allez à l’essentiel et mettez simplement un lien: le but de l’email est de donner envie de cliquer sur le lien redirigeant l’internaute sur votre site/argumentaire produit – pas de tout présenter tout de suite. Evitez les mises en forme trop lechées qui font trop « commerciales »: cela fait fuire les internautes.

N’oubliez pas que sur une campagne de 10 000 mails vous parlez à 10 000 fois une personne.

La curiosité est un moteur souvent mal exploité et ce qui fait à mon avis la différence entre une bonne campagne mail et une mauvaise. Le mail doit être un teaser, une invitation à la découverte de votre produit – soignez là!

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

Découvrez notre séléction de produits shopping