Les outils et techniques indispensables pour analyser un site web

Bon, parce que je vous aime bien, je vais vous donner quelques outils pour que vous puissiez analyser un site web rapidement, en quelques minutes, sans connaissances techniques et gratuitement of course!.

Analyser un site web se fait sous plusieurs angles et les questions à se poser sont de plusieurs natures: quel est l’âge du site, quelle est sa taille, comment se positionne-t-il sur certains mots clés dans Google, quelle est sa structure…Loin de paraître futiles, ces questions sont importantes alors qu’internet est en train de devenir un important secteur économique à part entière. Selon le cabinet de conseil Mc Kinsey, internet pèserait 3,2% du PIB (une part plus importante que l’agriculture ou l’énergie!) et aurait contribué à hauteur de 10% sur la croissance. Sa particularité est qu’il s’agit d’une industrie où les coûts de mise en œuvre sont relativement faibles (tout dépend de vos ambitions mais un simple blog peut aller de quelques euros par mois avec un serveur mutualisé à plusieurs dizaines de milliers d’euros pour des gogos d’agences gouvernementales prêts à payer cher ce qu’ils pourraient avoir pour des prix plus raisonnables).

Apparemment, vu de l’extérieur, tous les sites web se ressemblent. Les professionnels du web ont cependant à leur disposition quelques outils très pratiques pour analyser un site en quelques minutes. Voici quelques uns de outils utilisés par les professionnels du web au quotidien pour leurs analyses.

Analyser la « dimension » d’un site web: taille et popularité

L’analyse d’un site doit prendre en compte son âge. En effet, les algorithmes de Google et des moteurs de recherche donnent beaucoup d’importance dans leurs calculs de scoring à des sites considérés comme anciens ou du moins ayant pas mal d’antériorité. Ces sites ont montré qu’ils fonctionnaient depuis des années donc pas de raison de les détrôner dès qu’un nouveau concurrent pointe le bout de son nez. Vous pouvez regarder sur les Whois pour en savoir plus à ce sujet. Ces sites (Comprendre Who Is, qui est) vous informe sur les sites (géolocalisation des serveurs, ancienneté des sites…)

Vient un deuxième critère: quelle est la profondeur d’un site, à savoir le nombre de pages présentes dans l’index de Google. Attention, être dans l’index de Google signifie simplement être présent dans le répertoire Google mais ne signifie par pour autant que le site est bien classé. Pour cet aspect, nous verrons par la suite. Il suffit d’utiliser l’outil Siteexplorer mis à disposition par Yahoo. Cet outil vous donnera des informations sur le nombre de liens extérieurs pointant vers un site (un lien extérieur basiquement pour un moteur de recherche = un vote pour le site). D’ailleurs au passage si vous pouviez mettre quelques liens sur internet vers www.reportingbusiness.fr ce serait très gentil de votre part :). Mais l’outil va aussi vous donner le nombre de pages indexées. Généralement plus le nombre de pages indexées est grand, plus le site est important.

Une fois en votre possession le nombre de liens pointant vers le site et le nombre de pages, faites un ratio: y-a-t-il trop de pages et pas assez de liens ou vice-versa? Dans ce cas les moteurs de recherche vont considérer cela comme un problème pour le référencement ou cela sera tout du moins suspect.

Encore une fois, ce ne sont que quelques conseils pour une analyse rapide, d’autres outils plus complets existent pour des analyses SEO (Search Engine Optimization).

La structure du site: un facteur important pris en compte par Google

Un site internet doit avoir une architecture search engine frienly. Cela passe par exemple par des détails techniques: le site utilise-t-il des balises Hn et des balises title ? Pour voir cela, il vous suffit de faire un controle + U sur votre clavier pour voir le code source de la page. Faites ensuite un CTRL + H en tapant <title> pour voir si le site utilise bien ce genre de balise.

Le site est-il plein de flash? Si oui, cela est négatif d’un point de vue de référencement. Est-il compliqué d’accéder à une page profonde du site (un article par exemple); en d’autres termes, faut-il passer par plus de 3 liens pour lire un article -en terme de profondeur des dossiers (vous pouvez souvent le voir à la structure de l’url)? Généralement un moteur de recherche ne va que jusqu’à 2 niveaux de profondeurs par rapport à la page d’accueil.

Le déploiement marketing du site

Et oui, malheureusement les années 90 du site web ou la moindre page devenait populaire en 10 jours est révolue. Se faire une place au soleil pour un site internet est de plus en plus compliqué, les techniques évoluant, la concurrence augmentant de façon exponentielle, les pénalisations de mauvais sites par Google et autres devenant de plus en plus perfectionnées.

La question est simple:le site fait-il du Webmarketing? Utilise-t-il de la publicité Google Adsense (les liens sponsorisés sur la droite de la zone de recherche?) Le site marchant est-il sur un site de comparateur de prix comme Twenga? Des campagnes sur Facebook sont-elles effectuées? Autant de leviers de Web marketing mis à la disposition des référenceurs de sites (annonces sur la partie de droite dans l’écran ci dessous).

Comment le site se positionne-t-il dans les moteurs de recherche sur  tel ou tel mot clé?

Inutile de se voiler la face: Google détient en France plus de 80% de part de marché sur le marché des moteurs de recherche. Autant dire: sur les mots clés les plus importants pour le site (regardez les mots utilisés dans les titres des articles, vous savez, la fameuse balise <title>), comment se classe le site dans les rankings des moteurs de recherche? Dans ce cas, je vous conseille d’utiliser l’outil Positeo qui saura vous renseigner sur les classements dans les résultats de recherche en quelques secondes.

Voilà, je vous donne ces techniques et informations parce que je considère utile de savoir où vous mettez les pieds quand vous consulter un site internet. Mais surtout perdez vos illusions et ouvrez grands vos yeux: internet est devenu une industrie et il est de bon ton de connaître quelques techniques pour savoir faire la différence!

Bon, quelques liens de votre part sur Facebook, viadeo, sur votre blog vers reportingbusiness serait cool de votre part (cela fait 2 fois mais on ne sait jamais ;) – cela aide le site à se faire connaitre!

Pensez à partager l'article!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encore + de lecture:

Trouvez votre Freelance pour faire avancer vos projets. Essayez Fiverr!

Cliquez ici si vous cherchez un designer pour votre logo, un webmarketer pour votre site internet, un expert business ou analyste big data.

Le coin des achats professionnels