Les hackers et autres hackings célèbres

Ils font la une de plus en plus souvent et feront la une de plus en plus dans les prochaines années. Pourquoi? notre société tourne autour de l’informatique, il est normal que ceux qui en comprennent les mécanismes les plus pointus trouvent un terrain chaque jour un peu plus large. N’oublions pas les hackers sont avant tout des individus ayant acquis de solides connaissances concernant les réseaux informatiques et sont souvent des professionnels chevronnés qui écrivent eux même leurs propres lignes de code. Voici quelques hackers célèbres.

Jonahtan James, le hacker précoce

Né en 1983, Jonatha James possède sa propre page wikipédia – ce qui est une consécration en soi. Il hacke la DTRA (Defense Threat Reduction Agency) à l’âge de … 15 ans et va même jusqu’à télécharger le code source de programmes servant au contrôle de la temperature et de l’humidité dans la station orbitale de la NASA. Cette agence prétend que le logiciel coûtait 1.7 millions de dollars – ce que le jeune hacker prétend sur-estimé à la vue des lignes de code- et est obligé de forcer l’arrêt du serveur pour un coût estimé à 41 000 dollars. Le jeune hacker s’est défendu en prétendant avoir fait cela pour … améliorer ses connaissances en langage C.

Il écopera tout de même de prison.

Adrian Lamo

Son crédo? Le défi. Il s’est attaqué à des institutions prestigieuses comme le New York Times (intrusion pour laquelle il sera condamné), Bank of America, Yahoo, Citigroup ou encore Microsoft. Le hobo du hack vit entre plusieurs villes et plusieurs états – plus pratique quand il s’agit de se faire inculper. Il mène ses actions depuis les cybercafé et autres endroits publics. Mis à l’essai par un présentateur de la NBC, Il réussit à obtenir en directe et en moins de 5 minutes un accès au réseau informatique de la chaîne de télévision américaine.

Il fut condamné à 2 ans de période probatoire et à 6 mois d’assignation à domicile.

Les auteurs de Stuxnet

Là on entre de plein pieds dans le rayon de l’espionnage et des grands complots. Stuxnet est un ver informatique qui aurait été mis au point par plusieurs pays dont les Etats-Unis et Israël pour ralentir le programme nucléaire iranien.

Ce ver infecte un logiciel Siemens et a permis de physiquement ralentir et détruire des installations faisant partie du programme nucléaire iranien. Ce virus évolutif aurait été déployé dans d’autres pays comme le Pakistan et l’Indonésie avec un but similaire.

Ce qui est remarquable avec ce virus, c’est la complexité technique inouïe pour avoir accès aux terminaux informatiques des centrales iraniennes -on imagine mal une attaque venue d’internet avec des API librement mises à disposition. Si vous voulez en savoir plus, voici une petite vidéo explicative en anglais extrêmement bien faîte:

 

Découvrez notre séléction de produits pour les particuliers et professionnels.