Comment appréhender le risque d’un portefeuille ? par Guillaume Jalenques de Labeau

Article invité

Tout investisseur rationnel se préoccupe du risque de son portefeuille. Mais c’est une notion difficile à appréhender. « Tout le monde sait que les marchés financiers fluctuent à court terme, et parfois de manière drastique. La période récente nous en a donné une amère illustration. Est-ce pour autant qu’un investisseur de long terme doive se préoccuper de cette volatilité de court terme ? Interroge Guillaume Jalenques de Labeau, Président-directeur général de la Société Privée de Gestion et de Conseil (Pgc).

Pour ce professionnel de la gestion d’actifs, se focaliser sur la volatilité à court terme peut être contreproductif et parfois conduire à des décisions irrationnelles.

 

Guillaume Jalenques de Labeau ajoute : « Ce qui compte pour un investisseur, ou tout du moins, ce qui devrait compter, c’est le risque de ne pas atteindre ses objectifs. » C’est pourquoi, les gérants privés de Pgc passent beaucoup de temps avec leurs clients à discuter de leurs objectifs en termes de rendement et de risque et cela en fonction de leur horizon d’investissement.

Cependant, Guillaume Jalenques de Labeau et les gérants de Pgc reconnaissent que des pertes intermédiaires sur les portefeuilles de leurs clients ont un impact psychologique qu’il est difficile de négliger. « Certains de nos clients ont une aversion au risque très forte et c’est quelque chose dont nous devons tenir compte » reconnaît Guillaume Jalenques de Labeau. « Chez Pgc, nous nous interrogeons régulièrement sur la perte maximale que nos clients sont prêts à tolérer à court terme, que ce soit en valeur absolue ou en valeur relative par rapport à un indice de marché, un actif sans risque ou un autre investissement.»

 

Découvrez notre séléction de produits shopping