Les chiffres clés du marché e-commerce européen pour 2012

Le e-commerce est l’un des secteurs qui connait un boom sans précédent dans un contexte économique morose en Europe. 

Partout en Europe la croissance est à la peine. L’Europe connait une crise sans précédent depuis 2008, la monnaie unique est menacée.  Un secteur réussit tout particulièrement à croître, celui du e-commerce.

Une étude du CRR pour Kelkoo nous donne les informations clés suivantes sur l’état du marché du e-commerce depuis 2008:

Le marché européen en 2011 est estimé à quelques 203 milliards d’euros, soit légèrement plus que le marché US valorisé lui à 192 milliards d’euros.

En Europe, en 2012, les résultats devraient être les suivants: sans surprise, 3 pays représentent plus de 70% du marché du commerce en ligne: le Royaume-Uni (marché estimé à 67 milliards de dollars), l’Allemagne (marché valorisé à 50.9 milliards d’euros) et la France (47 milliards d’euros). Loin derrière arrive l’Italie avec 11 milliards d’euros soit la même taille que le marché espagnol du e-commerce et que la totalité du Benelux, alors que la taille des populations de ces zones géographiques ne sont pas comparables. 

Les taux de croissance du e-commerce depuis 2008 en Europe sont tout simplement faramineux: partout les pays ont connu d’après cette étude des taux de croissances chaque année à deux chiffres. Les marchés les plus « matures » ne devraient connaitre entre 2011 et 2012 des taux de « seulement » 14% pour le Royaume-Uni, 22% pour la France et 13% pour l’Allemagne. L’Espagne devrait croître de 16% et l’Italie de 18% dans le même laps de temps (notez que ces pays partent de plus bas).

D’autres chiffres ressortent de cette étude du CRR pour Kelkoo: l’avenir passera par le canal mobile selon les spécialistes, la surprise devrait venir d’Italie, les italiens possédant le plus haut d’équipement en smartphones (32% pour les italiens d’équipement en smartphones contre à peine 15,2% pour les français).

Le part du commerce en ligne dans la vente de produits de détail totale devrait être de 13.2% en 2012 au Royaume-Uni, le plus haut taux de la zone européenne. Le Royaume-Uni présente la particularité d’avoir une part importante de la vente de produits alimentaires dans le total des ventes en ligne, le virage ayant été amorcé de longue date par des acteurs comme TESCO, le grand distributeur alimentaire pionnier dans la vente de produits alimentaires en ligne depuis plusieurs années déjà. La moyenne pour les autres pays se situant autour de 8%.

Le e-commerce reste donc un secteur d’avenir et le marché global devrait continuer de connaitre une belle croissance. Une étude du cabinet Forrester estime que le marché américaine de la vente en ligne devrait être valorisé à 250 milliars de dollars à fin 2014.