Les défis de l’open source en France

Lors d’une interview, le coprésident du Conseil National du Logiciel Libre (CNLL) faisait part des défis que l’open source en France devra relever ces prochaines années. Analyse du marché actuel de l’open source.

 

Communiquer les avantages de l’open source

 

Un marché qui emploie entre 40 000 et 50 000 personnes en France, une croissance galopante de l’ordre de 20 voire 30% par an, autant dire que le marché de l’open source est très dynamique en France.

Philippe Montargès, du CNLL, le Conseil National du Logiciel Libre, est coprésident de l’organisme : il souhaite communiquer sur les business models en vigueur sur le marché de l’open source, car de très nombreuses personnes ne comprennent pas comment des logiciels libres d’accès peuvent être rentables encore.

 

 

Philippe Montagès veut être pris au sérieux, et souhaite surtout que les logiciels en open source ne soient pas sujets à caricature de la part de la plus grand nombre qui imagine bien souvent des geeks à lunettes derrière ces appellations plus ou moins claires aux yeux du grand public.

 

Communiquer sur les avantages des logiciels libres, rappeler que les logiciels en open source sont plus sûrs pour les utlisateurs qui risquent moins d’espionnage par rapport aux logiciels propriétaires, que les logiciels en open source sont également vecteurs d’innovation au sein de la société (ils ont permis les révolutions du big data par exemple), que le logiciels libres ont un gros avantage qui est l’interopérabilité (la capacité que possède un produit ou un système, dont les interfaces sont intégralement connues, à fonctionner avec d’autres produits ou systèmes existants ou futurs et ce sans restriction d’accès ou de mise en œuvre), et sans oublier le dernier argument : leur gratuité !

 

 

Extrait de l’interview de Philippe Montargès :

« Il est d’abord important que nous fassions comprendre à quel point la filière du Libre est dynamique. Elle représente en effet 40 à 50 000 emplois en France, et la croissance de 20 à 30% de son chiffre d’affaires est bien supérieure à celle observée sur l’ensemble de la filière informatique.

Nous voulons aussi mieux faire comprendre les business models des acteurs de cette filière, car beaucoup ne comprennent pas comment on peut avoir une activité rentable grâce à des logiciels libres gratuits. Nous voulons globalement mieux nous faire connaître, pour éviter que l’on nous réduise à notre caricature de geeks barbus enchainant les hack partys.

Le CNLL doit aussi bien communiquer sur les avantages actuels du logiciel libre, car les avantages d’hier ne sont pas forcément ceux qui intéressent le plus aujourd’hui… Par exemple, les révélations de Snowden ont bien mis en évidence que les logiciels propriétaires facilitent l’espionnage. En conséquence, utiliser des logiciels libres, et donc auditables, apparait aujourd’hui comme un bon moyen de ne pas se faire espionner… Les sondages réalisés dernièrement montrent d’ailleurs que la sécurité et la transparence sont désormais cités parmi les avantages les plus attendus des logiciels libres, aux côtés de la réduction des coûts.

Il y a aussi deux arguments que l’on tient aussi à faire valoir. Le premier veut souligner à quel point les dernières innovations majeures sont toutes portées par des solutions open source, que ce soit le Big data, l’Internet des Objets, les réseaux sociaux d’entreprise, ou le hardware libre. Le deuxième argument tient à mettre l’accent sur les bénéfices apportés par l’interopérabilité des logiciels libres. »

 

 

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’interview sur le site du Journal du Net au lien suivant

Découvrez beaugosse.me, site consacré au shopping pour homme, avec des centaines d'articles déjà en ligne. Vous y trouverez des conseils mode et shopping pour homme, des recommandations pour les loisirs, beaucoup d'humour, ainsi que des conseils pour les sportifs et l'aménagement de votre intérieur.