Buzzfeed débarque en France

Article mise à jour le: 17 novembre 2013

L’américain Buzzfeed, roi du lol, du omg et des likes sur les réseaux sociaux a annoncé son lancement en France. Voici l’occasion de faire un point sur le phénomène.

buzzfeed

 

Buzzfeed est le roi du like, du partage et du share sur les réseaux sociaux américains. La recette? Des listes (13 façons de …, 20 choses que….), des gifs animés et des chatons tout mignons. 

Le but de ce site? Développer du contenu dont le but est justement le partage sur les réseaux sociaux. Les internautes, en majorité jeunes et surconnectés, s’identifient, rigolent et partagent. Un article est partagé et lu plusieurs milliers de fois, et comme toujours avec les réseaux sociaux, tout va très vite. Inutile d’attendre une lente montée SEO, ces articles récupèrent dès leur lancement des milliers de liens pointant sur leur url.

Le contenu est souvent drôle-même si on se lasse après la lecture de 2 ou 3 articles- mais en terme de business model , celui de ce type de médias ressemble étrangement à celui du spam pour le moteurs de recherche.

Les points communs

Un contenu ciblé et développé pour un moyen de communication, ce n’est pas sans rappeler les méthodes des splogs, mot qui est la contraction de spam et de blog, destinés exclusivement à ranker dans les moteurs de recherche -et notamment Google- contre lesquels Google lutte depuis quelques années déjà.

Ces splogs développent un contenu,  avec les bonnes co-occurrences de mots clés, le bon rythme d’ouverture des pages, le bon linking avec toute la diversité des sources qu’il faut. Le but étant que les moteurs de recherche classent au mieux les pages sur les bons mots clés de façon à faire venir du trafic, le nerf de la guerre.

Seulement voilà, réussir à faire ranker ces sites dans les moteurs de recherche est de plus en plus dur et ce qui était possible il y a encore 6 ou 7 ans ne l’est presque plus, à moins bien sûr d’être un expert en la matière et d’avoir quelques années d’expérience en référencement.

Pour les splogs, une fois le trafic venu, cela constitue un business juteux puisque la marge brute est de 100% -coûts d’acquisition nuls- avec pour enjeu la monétisation des pages spécialement conçues pour les moteurs de recherche. 

Le principe est le même, mais il s’applique cette fois aux réseaux sociaux. Les gens souhaitent pouvoir s’identifier et rigoler, c’est ce que buzz feed propose avec succès, poussant les internautes à partager ces contenus pour ensuite monétiser les pages.

lol?

Le coin des achats professionnels