Google knowledge, un pas de plus vers l’intelligence artificielle…

Google a sorti il y a quelques temps de cela aux US son nouveau produit, Google Knowledge. Si le moteur de recherche étonnait jusque là par ses performances (en terme de résultats et de monétisation de son audience), Google Knowledge est une étape qui sera cruciale dans l’avenir de la recherche en ligne.

Pour le moment quand l’utilisateur tape un mot-clé dans Google, les résultats ressortent « à plat »: le processus de classification est extrêmement complexe mais pour caricaturer et faire simple, il s’agit d’un croisement entre le contenu de la page (mots clés, tag des vidéos…) et des liens pointant vers ce site. Ce sont les internautes et autres webmasters qui créent ces liens. Google ne fait qu’utiliser cette structure de linking.

Google va maintenant plus loin avec son produit Knowledge. Beaucoup plus loin.

L’idée est de rentrer dans des bases de données des « objets » et de croiser ces objets selon des attributs. Les informations vont être reliées les unes aux autres. Par exemple, pour De Vinci, le système sera capable de croiser des informations comme l’ensemble des tableaux de De Vinci, les peintres de la période de l’artiste italien, d’autres peintres ayant subi ses influences…pour proposer un résumé.

Sur un gratte-ciel en particulier, les informations comme son architecte, sa date de création… ressortiront immédiatement. Inutile d’aller consulter des sites internet pour obtenir l’information. La connaissance sera préparée par Google.

D’autres questions « concepts » comme « femme de Bill Clinton »  trouveront leur réponse avec Google. Google répond directement aux questions en se basant sur les données du Web. Ce n’est plus une simple recherche sémantique que le moteur de recherche américain est capable d’effectuer mais bel et bien une synthèse intelligente en faisant ressortir des relations entre des concepts et en jouant sur des associations d’idées.

Cet apprentissage se fera de façon algorithmique progressivement en fonction de critères de pertinence (taux de clic notamment) entre les éléments (très probablement en croisant les taux de clics entre ce que les éléments remontés pour un objet de façon à « trier » les informations pertinentes et souhaitées par les internautes mais ce n’est qu’une hypothèse).

Google se met dans la tête des gens en croisant de la sorte les informations et propose ce qu’ils souhaitent. Google répond aux questions des internautes. A l’heure actuelle, seul Google est capable de dire en temps réel ce que souhaitent les gens, ici et maintenant. Ceux-ci tapent des mots clés à la recherche d’informations, de produits…et les résultats feront sens demain.

L’intelligence artificielle arrivera sûrement grâce à cette formidable capacité à croiser la connaissance globale avec le mode de recherche des gens.

Cela pose de très nombreuses questions comme l’accès à l’information, jusqu’où Google doit aller dans le tri de l’information, qu’en est-il des sites créateurs de contenu…

La vidéo ci-dessous est en anglais mais est très facile à comprendre. Big Brother est arrivé, il est cool, américain et possède la quasi-totalité de l’internet sur ses serveurs.

Découvrez notre séléction de produits pour les particuliers et professionnels.