Comment rédiger des mails qui font vendre (et pas ceux qu’on ouvre jamais)

Comment rédiger un mailing pertinent?Réaliser une campagne de mailing efficace?  C’est la question que se pose bon nombre de marketeurs.

Oui mais là où ça coince, c’est que nous sommes dans une société saturée de prospection marketing en tout genre et les prospects sont en permanence sollicités par de nombreuses publicités. Pas facile de se faire une place au soleil.

Sortez du lot et démarquez vous!

Le plus logique est de sortir du lot. Se démarquer. Se faire remarquer parmi toutes les publicités existantes. Le but n’est pas d’inventer une nouvelle façon de communiquer avec ses client mais de retenir et de capter leur attention. Quelle est votre cible? A quel moment pensez-vous que le destinataire sera au contact de votre message?

Voici quelques tuyaux pour vous faire remarquer et pouvoir rédiger un mailing efficace.

Connaissez-vous vraiment votre cible (et leur parlez vous correctement)?

Votre cible, êtes-vous sûr de bel et bien la connaître? A quel moment et comment le destinataire lira votre courrier ou votre email marketing?  Prenez le temps d’étudier l’heure de diffusion de vos emails. Votre produit est un produit BtoB et se destine principalement à une population de cadres? Dans ce cas une diffusion entre 12h et 14h peut être un bon créneau: vous éviterez les spams de la nuit et vous pourrez capter l’attention du business man qui part en pause ou qui vient de se restaurer et qui consulte sa boîte mail à son retour.

Votre produit est destiné à une cible de femme aux foyers? A quel moment sont-elles disponibles? Après avoir emmené les enfants à l’école ou lors de la sieste?

Un bon mail est un mail qui parle aux gens. Pas à votre directeur marketing.

Une campagne qui s’est détaché récemment est celle de headset.ca. La lettre envoyée aux prospects et clients de la société était la suivante :

Cette lettre présente plusieurs avantages:

  • Entièrement constituée de texte, elle inspire plus confiance qu’une publicité du type « clignotant » (des couleurs partout et une grosse impression de spam)
  • Le texte est subtile: l’annonceur se vend rien à prime abord mais parle du succès de son nouveau produit « dont vous avez du entendre parler » (ah bon?). Mine de rien l’approche est plus subtile que : « découvrez notre nouveau produit! »
  • La lettre est signée par le DG de la compagnie: une impression de sérieux et de valorisation de la relation interpersonnelle se dégage.

Ce genre de discours ne peut que plaire et capter l’attention de cibles marketing toujours plus spammées au quotidien. Un long texte est quelque fois plus engageant qu’une bannière clignotante.

Franchement, cela donne beaucoup plus envie qu’un mail insipide et non personnalisé non? Vous parlez à des êtres humains et vos mails ne doivent pas être trop rigides au risque de ne jamais capter l’attention de leurs destinataires…

Personnalisez le message de votre email encore et encore…

Utilisez dès que possible tous les moyens possibles pour montrer au client que vous le connaissez. Cela ne sert à rien de faire un courrier trop général si vous avez les moyens de segmenter finement vos prospects. Vous avez dépensez des heures et de l’argent à segmenter votre marché, autant en tirer profit quand vous communiquez avec vos cibles! Montrez leur que vous les avez compris!

Tous les petits éléments qui lui montrent que vous le connaissez permettra d’inscrire vos relations dans un échange personnalisé. Évidemment la chose n’est pas aisé et tout l’art du marketeur consistera à faire la balance entre le degré de standardisation (pour avoir un bon retour sur investissement) et l’énergie passée pour personnaliser la relation. Le point situé à mi-chemin est l’optimum du potentiel de la campagne de mailing.

Mais soyez sûr de votre coup: il n’y a rien de pire qu’un email au ton faussement sympathique.