Conseils, lifestyle et shopping pour les cadres en entreprise

Pourquoi le reverse engineering est l’une des meilleures façons d’apprendre

Article mise à jour le: 6 septembre 2019

Le reverse engineering ou la science du pirate

Qu’est ce que le reverse engineering ? Si l’on en croit wikipédia, il s’agit de « l’activité inverse qui consiste à étudier un objet pour en déterminer son fonctionnement interne ou la méthode de fabrication ».

Ce procédé est souvent utilisé par tous les pirates de la planète : étudier un fonctionnement et pouvoir le comprendre jusque dans ses moindres détails de sorte à en faire ressortir tous les principaux mécanismes.

Cette discipline trouve son application dans de nombreux domaines. Le secteur du militaire mais aussi le domaine de l’informatique avec la copie ou encore les pirates informatiques.

Les pirates informatiques sont souvent des experts dans les réseaux et sont capables de les étudier pour en comprendre les fonctionnements. Ils partent de leurs seules connaissances et étudient le réseau.

Cette méthode de travail est aussi utilisée dans le domaine de la copie industrielle : aucun industriel ne livrera sa méthode de fabrication, seul le reverse engineering permet de le comprendre. C’est notamment le cas de certains pays que je ne nommerai pas mais qui sont les champions de la copie industrielle qui commandent des Airbus pour ensuite les démonter dans des hangars et apprendre des méthodes de conception des avions.

Le reverse engineering est un état d’esprit de tous les instants

Comprendre, vouloir analyser, disséquer est un mindset, un état d’esprit de tous les instants.

Cet apprentissage se fait seul le plus souvent : il n’y a pas de manuel disponible. Seuls l’intelligence, la débrouillardise et le côté « mécanicien » permettent d’arriver au but et permettent à l’esprit curieux de s’épanouir dans cette discipline qu’est le reverse engineering.

Il n’y a pas de mode d’emploi : la curiosité, méthode et l’acharnement font souvent la différence dans le reverse engineering.

Le reverse engineering pour vous en 3 points

Il s’agit d’un grand mot mais derrière se cache une seule et même réalité : la volonté de comprendre et d’apprendre.

En cela, vous pouvez commencer par changer votre état d’esprit et vous poser systématiquement la question : « Pourquoi ». La question « Pourquoi » doit être permanente : votre esprit doit être tout le temps dans un état critique. Ce n’est pas forcément le cas dans une société ou l’esprit critique est de plus en plus anesthésié par les médias et le confort de la vie moderne. Se poser des questions et ne pas prendre les choses pour « évidentes » ou « normales » est salutaire.

Cela peut aller de la compréhension du fonctionnement d’un site Web à l’analyse détaillée d’une technique de vente ou d’un process de fonctionnement d’usine mis en place particulièrement efficace.

Vous devez ensuite considérer cette quête d’apprentissage comme un jeu : votre sens du challenge va être mis à contribution. Comprendre demande du temps : si vous ne prenez pas de plaisir à analyser, démonter, décortiquer cela ne sert à rien, vous risquez de vous décourager au premier échec.

Le reverse engineering demande enfin de la persévérance et de l’entêtement. L’échec doit être considéré comme un progrès : cela veut simplement dire que ce que vous êtes en train de faire ne fonctionne pas et que donc une autre piste doit être envisagée. Le fait de bloquer ou d’arriver à une conclusion négative signifie que vous avancez dans votre compréhension de l’objet étudié.

Et n’oubliez pas : comprendre n’est pas illégal ; la copie si.

Je partage maintenant l'article avec mon réseau!

Cliquez, partagez!

Le coin des achats professionnels