Le template d’un business plan

Vous avez une idée? un projet? Vous devez dans ce cas réaliser un business plan. Cet exercice de style qu’est le business plan, considéré par certains comme long et fastidieux est en fait indispensable pour plusieurs raisons. Avec une bonne méthode de rédaction de votre business plan, l’exercice de rédaction ne sera pas forcément très long mais vous sera profitable à plusieurs titres. Nous allons voir pourquoi et comment rédiger un (bon) business plan.

Pourquoi rédiger un business plan?

Plusieurs raisons à la rédaction d’un business plan

La première raison la plus évidente est qu’il s’agit d’un exercice de style indispensable à la levée de capitaux lors de la création d’une société.

Écrire un business plan permet de définir concrètement votre projet

L’exercice de rédaction permet de matérialiser vos idées. Toutes vos idées vont devoir tenir dans un ensemble cohérent, organisé, ce qui permet justement de limiter les fausses bonnes idées et d’étudier votre projet dans toutes ses dimensions, même celles que vous avez pensées occulter.

Vous allez faire un point précis et chiffré sur la concurrence, vous allez devoir vous poser des questions de la vision de l’entreprise à plusieurs années, réfléchir concrètement à l’organisation de la structure de la société (associés? employés?).

Seule la rédaction d’un document de BP vous permettra de clarifier et de challenger vos idées initiales.

Le modèle d’un business plan

Il existe plusieurs façon de présenter le document (modèle français ou modèle anglo-saxon), le plus important étant que tous les éléments ci-dessous y figurent.

L’executive summary

Il s’agit de la première partie du document. Cette partie doit être très courte et doit permettre de comprendre en moins de 10 minutes le projet et donner envie de lire plus loin le document. Souvenez-vous que les investisseurs, banquiers… sont très sollicités et reçoivent par jour des dizaines de propositions d’investissement.

Soyez efficaces dans les phrases. Évitez les effets de style et allez droit au but. Pas de police 40 ou de titres de toutes les couleurs. Rien que de l’efficace, quelques phrases en gras. Des paragraphes aérés.

Bref, synthétisez et donnez envie de lire plus concernant la suite de votre business plan.

Besoin du client et opportunité d’affaire

Cette partie est importante à mon avis car il ne peut y avoir de succès dans le business si vous ne délivrez pas de la valeur ajoutée à un client. S’il n’y a pas de valeur ajoutée pour un client, votre affaire marchera peut être à court terme en reposant sur quelque faille, mais jamais à long terme.

Partez du besoin du client, expliquez le. Montrez en quoi vous êtes le seul à savoir y répondre.

Stratégie et roadmap

La définition de la stratégie lors de la rédaction d’un business plan est essentielle.

Attention, la stratégie n’est pas un vœu pieux: devenir le leader mondial dans le secteur de la télévision sous 3 ans quand on part de rien ne veut rien dire. On préférera fixer une stratégie et des objectifs plus raisonnables et plus réalisables.

Une stratégie doit pouvoir s’écrire en une seule et longue phrase et doit contenir les moyens pour y parvenir. Comme cette phrase n’est pas très claire, je vais vous montrer une phrase de stratégie: devenir leader sur le marché parisien à 3 ans en se basant sur une multiplication des partenariats ainsi qu’à un redéploiement de la stratégie d’achats à bas coût. Dans cette phrase, vous avez les différents éléments d’une stratégie.

Vous pourrez décliner par la suite les tactiques utilisées (« stratégie d’achat à bas coût »= nouveaux achats en chine, négociation des contrats passés…).

La roadmap est le « chemin » par lequel vous allez passer pour atteindre cette stratégie: quel délais, quelle tâches vont se succéder…

Le plan marketing

Le plan marketing doit montrer en quelques slides ou quelques pages, comment vous allez segmenter et attaquer votre marché. Faites la séparation entre la stratégie marketing et les tactiques marketing que vous allez employer pour votre développement.

Le plan marketing doit contenir des éléments sur la taille du marché, les concurrents présents, votre gamme de produit…. bref une partie clé qui sera à l’origine de votre chiffre d’affaires pour laquelle vous devez prendre votre temps pour le business plan.

Le plan opérationnel

Le but de cette partie est de répondre aux questions suivantes: où seront vos locaux? quel sera votre mode de fonctionnement? Avez-vous besoin de 1 ou de plusieurs usines? Comment allez vous fonctionner avec vos fournisseurs (production en Europe, hors Europe)?..

Management et personnes clés

Et oui, il faut faire un point sur les personnes clés, quel est leur parcours, leur motivation dans le projet, pourquoi eux, quel sera leur rôle, comment voyez-vous la structure à 1, 3 et 5 ans?

Le tout n’est pas d’avoir raison et de deviner le futur mais bel et bien de présenter une structure d’entreprise cohérente.

Vous allez lever des fonds, autant savoir à qui votre banquier va prêter ses fonds!

Projection financière et business plan

Partie souvent la plus redoutée et la plus importante. Vous devez présenter dans un business plan les éléments suivants:

  • Un plan de trésorerie
  • Un bilan (ce que vous allez posséder et l’origine des fonds)
  • Un compte de résultat prévisionnel

Le banquier et les investisseurs ne vont pas vous demander un plan au centime près. Ce qui les intéresse est de vérifier la faisabilité de l’opération et la cohérence entre le projet exposé et son financement.

Besoin et plan de financement

En dernière étape, il faut faire un focus sur les moyens financiers que vous allez devoir lever. Qui va participer au capital? Dans quelles proportions? Quel est l’intérêt pour un investisseur de vous prêter des fonds? Que va-t-il y gagner?