Les meilleures méthodes d’apprentissage pour devenir un crack en anglais

C’est reparti, vous allez bien rentrer en réunion téléphonique avec la filiale à Londres ou située quelque ailleurs qu’en France et rebelote: comme à chaque fois, la peur de ne pas vous faire comprendre et devoir chercher vos mots. Voici les meilleures méthodes pour atteindre un anglais professionnel.

Les meilleures méthodes pour parler un anglais professionnel couramment

Vous ne serez sûrement pas capable de traduire directement du Shakespeare après suivi avec assiduité chaque chapitre des méthodes suggérées ci-dessous, mais si vous avez fait preuve de régularité et de réelle motivation,  après quelques mois, aucune raison de ne pas faire un vrai « bon » concernant la compréhension de la langue anglaise dont vous pourrez être fier.

L’Anglais professionnel au quotidien

La méthode Assimil, l‘Anglais Pack USB (livre +clé USB) 

 

La méthode Assimil Anglais, est un best seller. On ne présente plus cette méthode d’apprentissage basée sur une méthode douce et naturelle pour vous permettre de faire des progrès avec plusieurs semaines de pratique. Un must – à condition bien évidemment d’être régulier dans votre apprentissage de l’anglais.

Il existe aussi des packs de CD pour vous faire à l’accent américain. Toujours très pratique pour éduquer votre oreille à faire la distinction entre chaque mot!

L’Anglais des affaires, coffret d’apprentissage chez Nathan

Business Files. L’anglais utile pour le monde professionnel

Business communication Tool box : Toutes les situations pro en anglais, à l’écrit comme à l’oral 

L’anglais vs l’anglais professionnel

Pour vous expliquer la différence entre l’anglais et l’anglais professionnel, voici une petite histoire qui vous permettra de voir de quoi on parle.

Vous convoquez un meeting avec les représentants de toutes les filiales internationale de votre entreprise à une table. Tout le monde va parler joyeusement anglais pour se comprendre, tout le monde aura l’impression de parler correctement. Jusqu’au moment où l’américain qui était en retard, arrive, et prend la parole.

A moins de passer plusieurs années aux Etats-Unis ou en Angleterre (ou dans n’importe quel pays dont la langue officielle est l’anglais), ou d’avoir grandi avec un parent natifs, ne vous faîtes pas d’illusion: vous ne parlerez jamais comme un natif. Une fois cela en tête, votre apprentissage de l’anglais peut réellement commencer.

Intonation, accent et champ lexical

La grande différence, en plus de l’accent et de l’intonation est… le champ lexical que vous allez connaître. Il y a de fortes chance que le champ lexical lié à la puériculture vous échappe avec un anglais professionnel – à moins de travailler bien sûr pour un site web dédié aux enfants. Mais vous avez compris, les tournures idiomatiques, expressions, proverbes, vont vous échapper.

Vos emails, avec un anglais professionnel, ne seront sûrement pas pleine de ces nuances qui font toute la richesse d’une langue…mais ce n’est pas grave! Vous pourrez toujours communiquer avec des gens dont l’anglais n’est pas non plus la langue native! Cela vous remontera le moral lorsque vous verrez qu’il y a toujours pire que soi en ce qui concerne les langues étrangères.

5 bonnes raisons de maîtriser l’anglais professionnel

Si vous doutiez encore de l’importance de parler correctement un anglais professionnel, voici quelques raisons qui devraient vous pousser à commander une méthode, l’ouvrir et commencer votre apprentissage.

L’anglais pro, pour décrochez un emploi

Avouez, vous en assez d’enjoliver votre CV et de mettre « bon niveau » à la rubrique « Anglais » … et de trembler au moment de l’entretien d’embauche au cas où l’idée viendrait au recruteur de tester votre niveau d’anglais…

Il n’est pas rare de voir son anglais testé, d’avoir un test rédigé en anglais. Maîtriser l’anglais à un niveau professionnel vous permettra d’ouvrir vos horizons et de pouvoir postuler à un plus grand nombre d’emplois potentiels.

L’anglais, la clé pour grimper les échelons

Les affaires se font aujourd’hui à l’international.

Il est fort à parier que les postes les plus intéressants au sein de votre entreprise sont ceux qui demandent des interactions au quotidien avec les filiales de l’entreprise. Parler l’anglais, un bon anglais professionnel, est souvent une compétence clé très recherchée pour progresser et faire carrière.

Pour signer de nouveaux contrats

Les clients français, c’est bien, mais pouvoir répondre à des demandes de devis provenant de prospects internationaux, c’est pas mal non plus. Idem sur les salons et autres expositions avec les clients internationaux. N’en déplaise aux ayatollahs de la langue française, mais l’anglais est souvent la langue dans laquelle les prospects s’adressent spontanément aux vendeurs sur les salons internationaux.

Quelques mots en anglais, avec l’accent Frenchie, cela fait toute la différence: on vous pardonnera vos fautes syntaxiques et grammaticales. L’accent français est tellement charmant…

Pour tenter une expérience d’expatriation

Un poste se libère… dans une filiale à l’étranger. Vous pouvez opter d’apprendre à parler immédiatement la langue du pays ou vous pouvez rapidement vous améliorer en anglais. A profil et compétences équivalentes, celui qui décrochera le poste sera très probablement celui qui maîtrisera l’anglais.

L’anglais vous ouvrira de nombreuses portes et vous pourrez postuler aux jobs les plus intéressants.

Pour vous former sur plein de sujets liés à votre métier

A l’heure où la grande majorité de l’internet est en langue anglais, les tutoriels, les logiciels sont en anglais. Youtube et ses tutoriels en anglais, les documentations techniques, idem en anglais, les démonstrations de fonctionnement…

Comprendre l’anglais permet d’accéder à un contenu supplémentaire, souvent très riche, publié par des gens aux quatre-coins de la planète. Vous pourrez passer du temps au travail pour vous perfectionner sur votre métier en parcourant des dizaines de documents publiés en langue anglaise.

Les secrets pour parler un anglais professionnel courant

L’assiduité est la clé du succès pour parler anglais

La règle numéro 1 pour progresser en anglais, c’est bien d’être assidu. Il faut que vous réussissiez à vous astreindre à ouvrir votre méthode d’anglais chaque jour ou tous les deux jours pendant plusieurs mois pour faire des progrès.

Pourquoi?

Tout simplement parce que le cerveau fonctionne de cette sorte: l’apprentissage de long terme demande beaucoup de répétition et cela régulièrement dans le temps, sur une longue plage de temps.

Souvenez vous de vos examens révisés la nuit la veille du partiel.

3 jours plus tard, vous aviez déjà tout oublié. C’est pour cela que l’assiduité est la clé de la réussite pour que vous puissiez parler l’anglais encore des années après.

La motivation pour parler l’anglais

Il vous faut vous interroger sur vos motivations réelles: souhaitez-vous vous améliorer réellement à long terme pour des questions d’ego ou juste parce que cela fait bien, ou au contraire, avez-vous une vraie motivation pour devenir le premier de la classe en anglais et communiquer avec vos pairs?

Pour tenir sur le long terme (plusieurs mois, plusieurs années), il vous faudra une bonne donne de motivation, surtout au début, lorsque les efforts ne payent pas encore.

L’apprentissage d’une langue peut être très ingrat au départ, mais une fois que vous commencerez à avoir un peu d’aisance, le retour sur investissement en vaut vraiment le coup.

S’imprégner au maximum de la langue au quotidien

Vous regardez Netflix chaque soir? Très bien, mais le faîtes vous systématiquement en langue anglaise… avec les sous-titres en anglais. Facile, d’autant que la majorité du contenu publié sur la plateforme de streaming de vidéos est justement en anglais – plus difficile si vous aviez de vous mettre au farsi.

Pas d’exception de dernière minute pour zapper votre dose quotidienne d’anglais, pas de procrastination de n’importe quelle sorte. Commencez maintenant et n’arrêtez plus.

Vous aimez la lecture ou lisez régulièrement la presse sur votre smartphone? Basculez en anglais aussi souvent que vous le pouvez.

Téléchargez les applications des journaux comme le Times ou le New York Times, achetez le dernier Grisham en anglais. Et ne commencez pas par lire Harry Potter: avec ses mots particuliers, ce n’est pas forcément la meilleure des lectures pour commencer et risque de vous rebuter.

Intégrez l’apprentissage de l’anglais professionnel dans votre routine quotidienne

Comme le démaquillage, se brosser les dents. Intégrez l’apprentissage de l’anglais lorsque vous prenez le métro ou les transports en commun chaque matin pour aller travailler.

Vous passez du temps à cuisiner? Profitez-en pour mettre la radio en langue anglaise, pour habituer vos oreilles à la sonorité et aux prononciations. Ce n’est pas grave si vous ne comprenez pas tout immédiatement, le tout est de continuer à écouter la langue prononcée par des natifs.

Vous avez aimé l'article?

Ne partez pas tout de suite et découvrez tous les derniers articles et tutoriels de reportingbusiness.fr

Pensez aussi à partager l'article!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encore + de lecture:

Le coin des achats professionnels