Le marketing est à la portée de tous (même de votre boulanger)

Vous pensez que pour faire du marketing, il faut avoir fait 5 ans d’études acharnées et qu’il vous faut un compte en banque bien rempli pour commencer à créer des campagnes marketing ?

Faire du marketing ne requiert comme compétence qu’un peu d’intelligence et beaucoup de sens des affaires. Ceux qui vous feront croire le contraire sont des menteurs. Bien sûr, tout le monde n’a pas le sens des affaires, mais cela s’apprend.

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais je suis impressionné par la métamorphose du secteur de la boulangerie.

Encore enfant, quand j’allais à la boulangerie de mon quartier, une baguette de pain coûtait 1 ou 2 francs et le choix dans le pain était souvent limité. Il y avait 3 sortes de pain, 2 types de farine (pain blanc ou pain noir ?) et souvent quelques bonbons à 50 centimes l’unité.

Toutes les boulangeries n’y sont pas encore passées, mais certaines se révèlent extrêmement pointues en marketing.

Faire du marketing, c’est connaître ses clients

Qu’est ce que le marketing ? C’est avant tout connaître son marché pour s’y adapter. Connaître son marché, ce n’est pas très compliqué finalement. Il suffit d’être attentif à vos clients.

Les boulangers près des stations de métro à Paris par exemple préparent toujours une dernière fournée de pain vers 18 heures, quand les employés sortent du bureau et rentrent chez eux.

Votre boulanger connaît vos habitudes et vos goûts dans les moindres détails. Faites comme votre boulanger : analysez vos clients !

Faire du marketing, c’est savoir donner envie

On entend partout parler de « marketing olfactif ». Votre boulanger fait du marketing olfactif depuis toujours sans le savoir : il a pensé à tourner la soufflerie vers l’extérieur pour attirer les chalands avec ses bonnes effluves de pain chaud.

Votre boulanger l’a compris : Les gâteaux se mettent dans la vitrine. Le discours sur les papiers qui servent d’emballage à la baquette doit raconter une histoire : celle du pain, de la farine, de la tradition et de l’amour du travail bien fait.

Le décor de la boulangerie est minutieusement étudié : il doit faire envie et rassurer les clients sur la qualité du pain.

Mettez en scène vos produits : votre boulanger range ses baguettes sur de jolis présentoirs, maitrise son éclairage et chaque pâtisserie ressemble à une œuvre d’art en miniature. Même l’affichette avec le prix est dans le ton de la boutique. Faîtes comme lui !

Faire du marketing, c’est proposer une gamme de produits complémentaires

Quand vous allez chez votre boulanger, vous aviez le choix il y a quelques années entre 4 ou 5 variétés de pain. Maintenant, l’offre commence avec une baguette à 80 centimes d’euros pour aller à quasiment 2 euros pour le pain le plus complet bio… Toutes les formes de pain, les saveurs, les cuissons, tout cela est décliné dans votre boulangerie.

Le meilleur produit est la tradition : Pourquoi allez-vous acheter une baguette à 90 centimes qui sera rassie dès le lendemain matin quand pour 1,1 € vous pouvez avoir une baguette « tradition » qui sera toujours bonne demain soir ?

Votre boulanger décline une gamme de produits différents et complémentaires qui lui permet d’augmenter sa marge par produit vendu et de toucher chaque segment de sa clientèle.

Pour cela, il teste : il propose à la fois de nouvelles variétés de pain en dégustation avec d’autres pains qui vont pousser les acheteurs à s’orienter vers un pain généralement plus cher : c’est ce qu’on appelle en langage marketing des tests marketing et du cross selling.

Votre boulanger va avec un peu de bon sens faire le matin de noël beaucoup plus de pain de mie car il s’agit du jour où tout le monde va vouloir manger du foie gras et du saumon. Il sait proposer le bon produit à la bonne personne au bon moment.

Faire du marketing, c’est fidéliser sa clientèle

Fidéliser un client coûte 4 ou 5 fois moins cher que d’en acquérir un nouveau : les frais dépensés à se faire connaître et pour avoir conquis un nouveau client sont amorti à chaque acte d’achat.

Fidéliser sa clientèle, c’est tout simple : plutôt que de jeter des croissants d’une valeur de 1 euro à la poubelle le soir, autant les offrir aux clients de temps à autre. Offrir 4 croissants à 1,5 euros coûte 6 euros et permet d’acquérir un bon bouche à oreille plutôt que de jeter les croissants.

Connaître et reconnaître ses clients est aussi important. Et cela, votre boulanger l’a bien compris. Un bonjour, une conversation un peu marquée feront que vous serez sûrement plus susceptible de choisir sa boulangerie le lendemain plutôt que celle de son concurrent. Votre boulanger sait personnaliser la relation.

Faire du marketing, c’est promouvoir sa marque

Les actions de marketing de votre boulanger sont les suivantes : participation en tant que sponsor d’une course dans la ville, création d’un compte facebook pour sa boutique, animation le jour d’Halloween, de Nöel ou de pâques.

Des concours peuvent être organisés avec des tirages au sort… toutes ces idées, certains boulangers les mettent en pratique depuis des années avec succès.

Le marketing est à la portée de tous

Tout le monde peut faire du marketing avec un peu de sens commercial. Les grands concepts que l’on étudie ne sont qu’une théorisation d’un sens pratique des affaires.

Le marketing peut toucher toutes les industries et toutes les entreprises quelque soient leur taille et leur budget. Il n’y a rien de compliqué là dedans, seulement l’envie de vendre et faire de son mieux pour faire progresser son business.

Découvrez le nouveau site, beaugosse.me, consacré à l'univers masculin: mode, shopping, conseils d'achat, loisirs, montres et bien plus encore!
Accéder au nouveau site maintenant