Le e-commerce en France en 2012

Article mise à jour le: 17 février 2013

Une étude de la FEVAD publiée fin janvier 2013 nous donne un aperçu de l’état du e-commerce français et c’est sans surprise que tous les signaux sont au vert et laissent entrevoir de belles perspectives pour 2013.

La FEVAD publie régulièrement des études sur son site concernant le e-commerce pour notre plus grande satisfaction. Voici quelques points issus de la dernière étude concernant le e-commerce en 2012 en France.

19% de croissance du e-commerce en 2012 vs 2011

Le taux de croissance du e-commerce en france en 2012 à de quoi donner le tournis : 19% de croissance par rapport à 2011, quand on sait que dans le même temps, le temps de croissance de l’économie dans son ensemble est quasiment nul. La vente sur internet continue de prendre des parts aux autres canaux de distribution. 

Ce taux de 19% de croissance du e-commerce est d’autant plus exceptionnel quand on sait que la vente en ligne a représenté en valeur 45 milliards d’euros en 2012. Pour rappel, le tourisme représentait environ 41 milliards d’euros en 2010 selon cette publication. La part du canal e-commerce pèse de façon non négligeable dans l’économie française et ses perspectives de croissance sont tout à fait prometteuses.

32 millions d’acheteurs sur internet en 2012

Ce chiffre a de quoi surprendre quand on se rappelle que dans les années 2000 tout le monde n’avait pas encore accès à internet. En l’espace d’une décennie à peine, l’achat sur internet s’est développé avec une rapidité sans précédente dans l’histoire du commerce.

Les freins à l’achat que sont la peur de la sécurité de la transaction, la qualité du service après-vente, les risques d’arnaques, semblent disparaître de plus en plus au profit d’une banalisation de l’acte d’achat en ligne.

Le taux de pénétration du e-commerce augmente, la FEVAD ayant recensé 1.4 millions d’acheteurs supplémentaires en 2012 par rapport à 2011, soit l’équivalent en nombre de personnes de l’agglomération lilloise!

La FEVAD rappelle d’ailleurs que cette croissance du e-commerce n’est pas seulement le fait d’une augmentation de la demande, mais qu’elle trouve aussi sa source dans l’élargissement de l’offre. L’arrivée de grands noms du monde brick and mortar contribue par exemple à cette augmentation du nombre de sites. Entre 2005 et 2012, soit à peine 7 ans, le nombre de sites internet marchands a été multiplié par 7! 

Le coin des achats professionnels