La publicité display est-elle performante ?

D’après un rapport réalise sur le second semestre 2014, la cabinet d’études Kantar Média a révélé des chiffres assez stupéfiants sur le monde de la publicité display.

La cabinet a étudié l’ensemble de la publicité sur le marché français entre juin et août 2014 et est arrivé à la conclusion suivante : 53% des impressions n’ont jamais été vus par les internautes au cours de leur navigation.

D’après la camembert suivant, on constate en effet que plus de la moitié des impressions passent totalement inaperçues, et que 13% des impressions sont visualisées pendant moins d’une seconde, autant dire que leur efficacité risque de ne pas être forte. On note que seulement un tiers des impressions ont une visibilité supérieure à une seconde.

 

Kantar1

 

 

Ces chiffres doivent être pris en compte par les annonceurs dans leur stratégie d’acquisition de clientèle ou de brandawareness, et surtout lors des calculs du ROI des différents canaux pour le cas des sites e-commerce. La publicité display traditionnelle est un canal qui peut amener beaucoup de clics et donc coûer cher, mais il est assez difficile de savoir si l’audience est toujours qualifiée vu la multitude de sites publishers qui relayent les campagnes display ben souvent. Les volumes de clics peuvent être très importants mais le taux de conversion s’avère souvent plus bas que sur les autres canaux d’acquisition, donc le ROI des campagnes display est à monitorer très régulièrement.

Grâce à l’étude réalisée nous apprenons que le temps d’affichage moyen des bannières publicitaires est de 9,6 secondes, soit une légère hausse par rapport aux données du second trimestre 2014 (le temps d’affichage moyen était alors de 9 secondes).

Si vous gérez le budget marketing d’un site, sachez que vous pouvez optimiser vos investissements en choisissant des formats publicitaires de bannières qui jouissent d’une visibilité plus élevée. En effet, les deux formats de bannières publicitaires les plus utilisées par les annonceurs sont le pavé (300×250) et le megabanner (728×90) et représentent à eux seuls 87% des impressions, or ces deux formats de bannières ont une visibilité assez faible par rapport à d’autres formats de bannières moins utilisés. Sur le megabanner seulement 32% des impressions sont visibles contre 37% pour le pavé.

 

Préférez-donc d’autres formes de bannières qui ont un taux de visibilité plus élevé : le skycraper (120×600) par exemple a un taux de visibilité de 51% : c’est un investissement plus sûr car vous aurez une rédemption plus élevée et augmenterez vos probabilités de recevoir des clics

 

Kantar2

Si vous souhaitez lire le rapport vous pouvez vous rendre sur la page de Kantar Media.

Chers lecteurs, avez-vous déjà piloté des campagnes display ? Si oui, avez-vous été satisfaits des résultats ?