L’avenir du Web: les principales tendances (enfin je crois)

Quelles seront les grandes tendances d’internet dans les prochaines années?  Je vais essayer de vous livrer le fruit de ma réflexion sur l’évolution des sites web de demain. Vos commentaires sont les bienvenus!

Un web de plus en plus intéressant

C’est un fait: le social tout le monde en parle et Facebook et autres twitter sont partout. Les raisons sociaux se multiplient, les avis des internautes sur les articles, les produits sont partout. Les principaux comparateurs de prix font du social. Toutes les entreprises cherchent à faire le buzz.

Parallèlement à cela, Google met à jour ses algorithmes pour nettoyer de ses classements les sites dont la valeur ajoutée n’est pas à la hauteur de ses exigences (cf son algorithme panda qui vise à supprimer les sites qui ne font pas de contenu unique et qui se contentent de copier du contenu).

Facebook tapisse littéralement internet de son bouton « like » ou « j’aime » en français. Le but inavoué? Créer un moteur de recherche basé sur les goûts des internautes concurrent à Google. Ce dernier par ailleurs a annoncé prendre en compte les like et autres twitter dans les classements.

L’internaute sera donc de plus en plus exigeant, chaque contenu, chaque site sera de plus en plus jugé par ceux-ci et les sanctions ne tarderont pas à se voir dans les principaux moteurs de recherche.

D’ailleurs, souvenez vous des sites des années 90 avec très peu de contenu et beaucoup de publicité destinés à faire de la pub: lancer ce genre de site de nos jours releve de la gageure sans une technique SEO très affutée.

Les sites web devront donc apporter de la valeur ajoutée à l’internaute. Sans valeur ajoutée, pas de « fans », pas de reconnaissance sociale sur le web et un ranking diminué dans les SERPs.

Internet sera paradoxalement marchand

Du contenu oui, mais nous aurons en parallèle un internet marchand. Il suffit de regarder les taux de croissance du e-commerce pour s’en rendre compte (cf un dernier post parlant de la place d’internet dans l’économie).

Les concepts traditionnels du commerce ont peu à peu migré sur internet ces dernières années: Ebay et PriceMinister pour le foire/brocante, Groupon pour l’achat groupé, même les acteurs traditionnels de la vente à distance réalisent maintenant plus de 70% de leur chiffre d’affaires via le canal internet.

L’un des premiers sites visité en France est voyage-sncf.com. La pénétration du e-commerce s’accroit. Des marques spécialisées dans tous les secteurs apparaissent sur le devant de la scène (Sarenza fait maintenant de la publicité partout pour ses chaussures, Woodbrass fait de même avec ses instruments de musique…).

Ces sociétés vont cependant avoir besoin pour se faire une place dans les classements des moteurs de recherche de spécialistes en référencement (SEO). Les techniques évoluant rapidement, le nombre de sites internet explosant, la demande vers des cabinets de référencement se fera de plus en plus sentir.

Les ordinateurs se simplifient pour les seniors, les moyens de paiement se sécurisent, les services après-vente se font réactifs… autant de signes symptomatiques de cette montée en puissance d’un internet marchand.