Les objets connectés: la prochaine révolution numérique

Les objets connectés sont en train d’arriver peu à peu. Si le mass market peut encore attendre un peu avant de voir déferler les premiers objets connectés dans leur salon, la guerre industrielle a déjà bel et bien commencé – et comme toujours « the winner takes it all ».

Les objets connectés vont débarquer. Bientôt.

Attendez vous à attendre une foule objets connectés débarquer chez vous dans les prochains mois ou les prochaines années. Le marché des objets connectés est en passe d’exploser. Les objets connectés vont révolutionner la consommation domestique et les habitudes quotidiennes de millions d’utilisateurs à travers le monde. Si le gros des produits n’est pas encore là, plusieurs objets connectés sont arrivés ces derniers mois sur le marché de la grande consommation. Comme à chaque évolution technologique majeure, les prix sont élevés, les fonctionnalités relativement limitées et ces objets sont souvent achetés par des early adopters.

Les premiers objets connectés sont déjà arrivés

Parmi les objets connectés commercialisés, on peut déjà citer les smartwatch qui se connectent à votre téléphone et qui proposent souvent les mêmes fonctionnalités d’un modèle à l’autre: notification de messagerie et avertissement en cas de réception d’un email directement sur le cadran de votre montre avec possibilité de le lire, agenda et rappel de rendez-vous ou de suivre votre activité sur les réseaux sociaux Twitter, Facebook et autres. Ces montres fonctionnent généralement dans un périmètre relativement limité du téléphone (environ une dizaine de mètres).

D’autres montres connectées commercialisées chez withings proposent déjà des fonctionnalités plutôt intéressantes comme la possibilité de vous réveiller  en fonction de votre cycle de sommeil ou encore de reconnaître automatiquement l’activité sportive que vous êtes en train de faire pour en mesurer chaque pulsation cardiaque. Cette société propose d’autres objets connectés comme des pèse-personne permettant d’analyser la masse grasse ou encore l’IMC (Indice de Masse Corporelle).

Qui sont les concurrents dans les starting blocks ?

Les sociétés françaises ne sont pas en reste dans la course internationale qui a commencé il y a quelques mois. Les sociétés à suivre de ce côté de l’atlantique sont withings, netatmo ou encore Awox. Cette dernière se spécialise sur les objets « Home » (domestique) connectés avec notamment des lumières connectées, ou du son connecté et a généré sur le premier trimestre 2014 un chiffre d’affaires de 864 millions d’euros en hausse de +34% par rapport à 2013 sur la même période.

En Janvier 2014, de l’autre côté de l’atlantique, Google, la firme qui multiplie les investissements dans les technologies de demain forte de sa trésorerie de guerre, avait annoncé sur son blog avoir fait l’acquisition de la société Nest pour 3.2 milliards de dollars.

Toujours dans le même domaine, un société comme Sigfox est en train de percer en se positionnant comme un opérateur, au même titre qu’un Orange ou un Sfr, mais uniquement sur le marché des objets connectés. La société a fait l’événement avec l’arrivée au sein de son conseil d’administration d’Anne Lauvergeon.

Le marché des objets connectés n’en est qu’à ses débuts et les évolutions majeures ne sont pas encore arrivées…