Pourquoi j’aime Gordon Ramsay (et comment il peut vous inspirer)

Connaissez-vous Gordon Ramsay? Non? Il s’agit de l’un des plus grands chefs du Royaume-Uni. Et oui, qui a dit que les Anglais n’avaient pas de cuisine digne de ce nom?! Il s’agit cependant d’un des grands business man de la cuisine sûrement au niveau mondial.

Gordon Ramsay: un self-made man qui peut nous enseigner plus qu’à cuisiner…

Non, Gordon n’a pas été élevé avec une petite cuillère en or dans la bouche. Il a su se forger une réputation dans le monde de la cuisine grâce à son acharnement, à son talent et à son caractère bien trempé.

Pour ceux qui auraient fait une classe préparatoire aux Grandes Ecoles, et même plus généralement à toutes les personnes ayant effectué des études avec un concours et donc une élimination à la clé, vous comprendrez ce que je vais énoncer par la suite.

Je ne sais pas si vous avez eu l’occasion de regarder l’emission « cauchemard en cuisine » (Hell’s kitchen) mais cette émission est intéressante à mon avis à plusieurs niveaux.

L’émission possède ce que l’on enseigne dans les classes préparatoires et qui est basé sur le triptyque suivant:

Acharnement.

L’acharnement, ou plutôt l’entêtement, est souvent la clé de la réussite.

Cet acharnement qui peut s’exprimer dans le conflit dans le cas de l’émission de Gordon Ramsay est très intéressante: il n’a pas peur du conflit s’il est convaincu de ses idées et de leur bien fondé.

Cet acharnement est parfois clé dans une organisation. Je lisais sur un blog il y a un moment un article sur techcrunch concernant la faillite de spidart. L’un des regrets de son fondateur suite à sa faillite est de ne pas avoir été challengé plus par ses collaborateurs: l’acharnement c’est aussi dire ce que l’on pense quand on en est convaincu. Savoir défendre ses idées et ses convictions est primordial: faites comme Gordon, ne laissez pas tomber à la première remarque de la part de votre interlocuteur.

Travail, travail, travail (et passion!)

On n’a rien sans rien: apprendre, réaliser un projet demande beaucoup d’efforts. Gordon Ramsay a sûrement fait sienne cette phrase de Confucius: « aime ton travail et tu ne travailleras alors plus un seul jour de ta vie ». Ceci est certes un luxe, mais si vous voulez réussir dans votre projet, cela vous coûtera beaucoup d’efforts et de sacrifices.

Je ne crois pas aux réussites durables sans une grosse dose de travail au préalable. Beaucoup d’histoires sont réecrites après coup et cette réecriture oublie les heures de travail, d’apprentissage, de doute et de remise en question.

Travailler n’est vraiment pas dur à la seule condition d’aimer ce que l’on fait, et pour savoir ce que vous aimez, écoutez votre coeur.

Humilité

Savoir reconnaître le talent là où il est et apprendre de mentors. Gordon a étudié l’art de la cuisine entouré des meilleurs. Bien sûr, personne ne peut apprendre le business à côté de Bill Gates, mais de nombreuses personnes dans votre entourage peuvent vous apprendre de nouvelles choses. Restez ouvert et apprenez.

Toutes les occasions et tout le monde peut vous apprendre plein de choses: soit volontairement ce qui est souvent rare, soit grâce à votre sens de l’observation. De nombreuses personnes m’ont appris des choses rien qu’en les observant. Pas forcément de grands discours, juste des actes et des méthodes.

Regardez les meilleurs et apprenez d’eux.

Voilà pourquoi Gordon est plus qu’un chef. En l’observant, il est possible d’apprendre beaucoup sur ce qui forme le succès.

Découvrez le nouveau site, beaugosse.me, consacré à l'univers masculin: mode, shopping, conseils d'achat, loisirs, montres et bien plus encore!
Accéder au nouveau site maintenant