Wearetheshops, une entreprise à suivre sur le web-to-store

Article mise à jour le: 18 novembre 2013

La grande tendance dans le e-commerce est le rapprochement entre les boutiques brick and mortar et les sites de e-commerce. 

Une société à suivre, se positionnant typiquement sur le web to store comme on appelle ce phénomène, est wearetheshops.fr. La société fut lancée en 2011, vient encore de lever 300 000€ et son concept est tout simple mais séduisant.

D’un côté une liste de magasins, de boutiques physiques comme berenice, Antik Batik ou Eden Park avec la liste des produits en stock en ligne.

De l’autre, des internautes qui ont la possibilité grâce à ce site de se connecter et de réserver des produits pendant 24h pour aller chercher ensuite les produits en magasin.

A qui s’adresse ce business model?

Le site se positionne clairement sur l’univers de la mode. Très intéressant quand on sait que dans le textile, l’appétence pour les boutiques physiques reste très forte (slide 11). Les consommateurs aiment pouvoir toucher, essayer, comparer les produits qui viendront ensuite les mettre en valeur. L’intérêt est aussi pour ces enseignes de simuler une ouverture le dimanche puisqu’il est possible de réserver des produits tout le temps et tous les jours. Des ventes additionnelles donc grâce à ce business model sont à la clé.

Les consommateurs qui hésitent sur l’achat d’un produit pourront prendre leur temps pour se décider et pourquoi pas passer par ce site une fois leur décision prise pour être certain que le produit est encore en stock.

Ce concept de web-to-store pourrait aussi très bien s’appliquer sur des produits de « niche ». De la même manière que la théorique économique a montré que des magasins d’un même univers ont intérêt à se regrouper dans la même zone géographique plutôt que de s’éloigner les uns des autres, l’intérêt de ce concept pourrait aussi être évident quand il s’agit de produits de niche. 

Imaginez être à la recherche d’un article un peu spécifique, plutôt que de chercher partout dans une ville une boutique proposant le produit, une plateforme unique pourrait aider à faire émerger des produits. Admettons que je sois à la recherche d’un ours en peluche vintage, si ce concept s’étendait à d’autres univers, cela permettrait de pouvoir trouver des boutiques dans une ville à côté ou un autre arrondissement qui proposeraient ce produit, dans lequel je ne serais jamais allé dans le cas contraire.

Typiquement, les places de marché, de part la richesse de leur catalogue et leur audience massive, auraient intérêt à se positionner sur ce créneau prometteur.

Le concept du site est à suivre, d’autant que Christian Raillard vient de faire son entrée dans le comité de direction de la société.

Cliquez, partagez!

Le coin des achats professionnels