BIME, un outil pour faciliter votre reporting

Récemment contacté par un commercial de BIME, j’ai découvert cet outil sur le marché du reporting et de la visualisation des données, ce qui m’a poussé à m’intéresser à l’outil.

De manière basique et réductrice, il existe deux grandes familles d’outils quand il s’agit de business intelligence et de visualisation de vos informations chiffrées. D’un côté les grands noms comme SAS, Business Object (SAP) et autres solutions comme Cognos (IBM) et de l’ autre, les nouveaux nés, peut-être plus simples d’accès comme qlikview (mon préféré), Tableaux software, solution qui monte bien et maintenant BIME.

BIME est une solution proposée en mode saas ou en mode serveur. Bon point que celui de pouvoir s’adapter au fonctionnement de l’entreprise -toutes les entreprises ne possèdent pas un département informatique capable de monter les données rapidement et proprement.

Le mode saas pour ceux qui ne sont pas familier avec le terme signifie software as a service. En gros vous payez un certain montant et le logiciel est hébergé par la solution directement. Elle s’occupe des mises à jour, de la maintenance et de vous garantir un fonctionnement optimal pour votre solution de business intelligence.

Vous devez le savoir, mon chouchou en la matière de reporting est qlikview notamment grâce à la souplesse pour ce qui relève de la possibilité d’intégrer directement des requêtes SQL via l’éditeur de script mais aussi du csv ou de l’excel. L’outil est très simple à prendre en main et le résultat très convaincant en terme de rendu graphique. Il est aussi possible de télécharger gratuitement le logiciel en local (ce qui veut dire par contre qu’il est impossible de le partager en ligne avec d’autres collaborateurs.

bime

BIME propose pas mal de fonctionnalités intéressantes notamment pour les personnes travaillant dans l’internet. Il permet notamment d’intégrer directement les données de Google analytics pour créer les dashboards que vous souhaiter. Vous pouvez apparemment aussi intégrer dans BIME des données depuis des documents Google docs, toujours pratique.

Vous trouverez quelques exemples en suivant ce lien pour regarder le rendu graphique des dashboards sous BIME, les rapports font très professionnels, pas déçu de ce côté là. Faites un tour sur les différents sites, ceux-ci mettant systématiquement en ligne des exemples de rapports et des dashboards pour que vous puissiez vous faire votre avis sur la question.

L’avenir dans le reporting est dans ce type de solution de visualisation des données: fini le temps inutile passé à créer une mise en forme de rapports qui nécessitent beaucoup de maintenance sous des tableurs classiques. Vous pouvez ajouter de nouvelles géographiques, de nouvelles lignes de revenu… sans avoir à insérer des lignes, re-casser la mise en forme, refaire les bordures, toutes ces choses qui prennent au bout du compte beaucoup de temps.

Dans tous les cas, prenez bien votre temps pour comparer les solutions existantes car le déploiement de dashboards et l’évangélisation de vos clients internes nécessitera un bon investissement en énergie et en temps. Vous devrez collaborer avec le service IT de près, former les équipes, prendre des briefs sur les rapports à monter en priorité auprès des équipes opérationnelles et dans tous les cas, apprendre à faire avec les défauts de chaque outil.

Choisir une solution de visualisation des données vous fera cependant gagner beaucoup de temps et démultipliera la productivité de vos équipes d’analystes.

Et vous, connaissez-vous cet outil? Comment faites-vous pour visualiser vos données et organiser votre reporting?